Accueil > MÉDIAS - Vidéos - Articles & liens Internet > SUZANNE DRACIUS SE PARTAGE ENTRE ROMAN POESIE ET THEATRE :

SUZANNE DRACIUS SE PARTAGE ENTRE ROMAN POESIE ET THEATRE :

Article dans Le Naïf - Victor HAUTEVILLE

mardi 30 novembre 2010, par Desnel

SUZANNE DRACIUS SE PARTAGE ENTRE ROMAN POESIE ET THEATRE :

Le Naïf - Victor HAUTEVILLE

28 Novembre 2010

Cliquer ici : SUZANNE DRACIUS SE PARTAGE ENTRE ROMAN POESIE ET THEATRE : Le Naïf

Lire l’article sur 1.Bitin.fr cliquer ici

Extraits :

Après des séances de signatures à la "Fête de L’Huma" en septembre, une conférence au Canada à l’Université de Montréal en octobre sur le thème de la "femme debout" dans sa pièce "Lumina Sophie dite Surprise" étudiée dans cette faculté, le Festival international de Poésie de Trois-Rivières (Québec), où la "kalazaza" a donné lecture avec succès d’extraits d’"Exquise déréliction métisse" (Prix Fetkann), puis des dédicaces à la Foire du livre de Brive début novembre, Suzanne Dracius vient de participer, à Paris, au Marché de la Poésie d’automne, et reçoit le prix de la Société des Poètes français - prix de la fondation Jacques Raphaël Leygues pour l’ensemble de son oeuvre le samedi 18 décembre 2010 à 10h30 au siège de la SPF, 16, rue Monsieur le Prince, Paris 6 ème.

L’actualité littéraire de Suzanne Dracius se partage, comme sa production, entre roman, poésie et théâtre.
En matière d’écriture, de retour au pays natal, lieu pour elle le plus propice à la création, l’écrivaine martiniquaise achève un nouveau roman, à paraître l’année prochaine, au titre tenu secret mais très "chocolaté", où se développent ses leitmotive, métissage, marronnage, "féminitude" et relations femmes/hommes, tout en suivant de près la traduction italienne de "Rue Monte au ciel" (après celle de "L’autre qui danse" publiée en 2010 chez l’éditeur Giovanni Tranchida, "L’altra che danza"), et la traduction en anglais-américain à paraître aux USA. Selon la romancière, le meilleur moyen d’éviter l’écueil de la "traduction, trahison" ("traductore, tradittore") est que l’auteur soit en correspondance avec le traducteur et réponde avec précision à ses questions. En l’occurrence, sa traductrice en italien est sicilienne, d’où une belle complicité d’insulaires, et l’universitaire traducteur en anglais est du Sud des États-Unis.

Bouleversée par l’actualité du terrible tremblement de terre Suzanne DRACIUS a coordonné un ouvrage collectif "POUR HAITI" vendu au bénéfice de BSF, plus que jamais nécessaire, en temps de choléra et d’incertitude politique, pour que les nourritures non terrestres restent à la portée de tous.
Paru en mars 2010 aux éditions Desnel.

Des détails et infos sur son activité littéraire et les caractéristiques de son oeuvre se trouvent sur son site.