Accueil > Événements passés et photos > Roland Nadaus, coauteur de Pour Haïti, au Café de Flore le 30 (...)

Roland Nadaus, coauteur de Pour Haïti, au Café de Flore le 30 septembre

Lecture-débat : le rôle du poète dans la société

dimanche 29 août 2010, par Desnel

Roland Nadaus, coauteur de l’ouvrage collectif Pour Haïti coordonné par Suzanne Dracius publié aux éditions Desnel

au CAFE DE FLORE
172 bd Saint-Germain PARIS 6è (M° Saint-Germain-des-Prés)

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 à 17 h

Lecture-débat :
Le rôle du poète dans la société
Poésie et politique sont-elles compatibles ?
Dans le cadre du 4ème festival international de la poésie à Paris

La poésie est de toutes nos entreprises la plus légitime, et la plus fondée qu’il
soit… Considérée sous son rapport oraculaire et prophétique : la poésie rameute les foules, les exalte, exerce un pouvoir « religieux », écrit Jean-Marie Barraud à propos du grand poète russe Ossip Mandelstam, qui fut emprisonné et mourut au Gulag Archipelago pour avoir écrit une épigramme contre Staline : "Car chaque meurtre est une jouissance/ À cet Ossète taillé en roc".

En 1840 Victor Hugo avait décrit le rôle social et politique du poète dans Les Rayons et les Ombres : "Peuples ! Écoutez le poète !/ Écoutez le rêveur sacré !"

Cet engagement politique des poètes romantiques sera décrié et contré par les
Parnassiens pour qui L’Art pour l’Art devient l’idéal, car, dit Théophile Gautier,
"Tout ce qui est utile est laid".

Le débat, animé par Monique Riccardi-Cubitt, auquel participeront : Roland
Nadaus, écrivain et ancien maire de Guyancourt, Henri Bréhar de l’Université de
Paris, Azouz Begag, ancien Ministre, Yvette Nahmia-Messinas, poète de l’entente
israelo-palestinienne, ainsi que Alexandre Romanès, le premier poète gitan publié
par Gallimard, sera ancré dans la réalité politique contemporaine tant en France
qu’à l’étranger. A l’heure où l’esprit d’humanisme de la dignité fondamentale de
l’homme est chaque jour bafoué, et où des minorités souffrent de discrimination
raciale et sectaire, le poète doit quitter sa tour d’ivoire, se dresser et faire entendre haut et fort sa voix.

Entrée libre : CONSOMMATIONS LIBRES.

(en savoir plus sur Pour Haïti coordonné par Suzanne Dracius : cliquer ici)